Béatrice Pawlik, Linking People With Ideas conseille parents et adolescents dans le choix de séjours linguistiques. Concilier les envies des jeunes et les contraintes des parents est un défi que je relève avec beaucoup de sérieux mais aussi beaucoup de plaisir !

Retour sur une expérience riche en émotions…

Baptiste est parti deux mois au Canada (fin avril à début juillet 2018). Il était tout excité à l’idée de ce voyage ! A l’approche du départ, une certaine angoisse se faisait sentir ; c’est tout à fait normal !

Les parents aussi se préparent à ce départ ! Ce n’est pas toujours facile de laisser son enfant âgé de 16 ans partir seul à l’autre bout du monde !

Oui, car on parle toujours du participant mais rarement de ses parents sans lesquels, cette expérience n’aurait sans doute pas lieu…

Les parents sont là pour encourager, prévenir, gérer, rassurer…Alors Béatrice Pawlik, LPWI est à l’écoute et les rassure ! Car, au final, tout se passera bien pour leur enfant dès lors que ce dernier est motivé, pleinement d’accord pour partir et acteur de son séjour.

Pour Baptiste, cela n’a pas été simple car il a dû changer de famille d’accueil, se réadapter, se remettre en question…Et sa maman, elle, se posait des tas de questions ! Des doutes l’assaillaient : « avons-nous fait le bon choix ? »…

Voici le témoignage de la maman de Baptiste…

« Baptiste est rentré hier en France.
Le trajet du retour s’ est très bien passé . (J’étais un peu inquiète)

Il est enchanté de son voyage. Même si ca n’ a pas été toujours facile pendant ces deux mois , il revient semble t il avec un bon niveau d ‘anglais :un très bel accent et un  vocabulaire riche en anglais  (certains mots lui viennent en anglais avant le français dans ses conversations). La deuxième famille  était très attentionné. Il regrettera son lycée ( il était le seul français)  et ses amis lycéens canadiens.

Il n a pas aimé les deux dernières semaines avec cours d anglais le matin et excursions l après midi. Il s’ est retrouvé avec le groupe de français et des allemands et chacun parlait sa langue .pour lui c’était de l’occupationnel sans intérêt. Heureusement que nous n’avions pas choisi cette formule pendant tout son séjour .il est allé voir les chutes du Niagara avec un des intermédiaires (beau souvenir).

En résumé il est heureux de l’ avoir vécu (et heureux de revenir). C’est une très belle expérience . Il doit maintenant ne pas perdre tout ce qu’il a appris pendant les deux mois de vacances ….

Merci encore de nous avoir aidé dans nos démarches! »

Merci à vous de m’avoir fait confiance !

Pin It on Pinterest